porte de garage sectionnelle
Maison

Comment poser une porte de garage sectionnelle ?

La pose d’une porte sectionnelle n’a rien de sorcier. En suivant méticuleusement quelques étapes et en s’y mettant à deux, tout devrait se passer sans encombre. La première chose à faire consiste à rassembler les outils nécessaires et à préparer le support d’installation. Il est important de disposer d’un mètre à ruban pour mesurer la hauteur et la largeur du tableau ou du dormant s’il y en a un. En effet cela va permettre de savoir si on peut installer un modèle de porte prêt à poser ou bien s’il faut du sur-mesure. Si on saute cette étape, il sera impossible de procéder à la pose. Il est aussi d’enlever tout obstacle sur le plafond ou le mur pour qu’il puisse accueillir le cadre vertical de la porte de garage sectionnelle

L’installation de la traverse de linteaux et des rails de guidage verticaux 

Pour commencer la pose proprement dite, on assemble tout d’abord les traverses de linteaux et les rails de guidage verticaux. Pour cela, il est important de bien aligner les profils en vissant sans forcer. Cela devrait former un cadre. Ensuite, on le place à l’intérieur du tableau ou du dormant à l’aide d’un outil comme le serre-joint. Ici, on doit effectuer des ajustements en utilisant un niveau à bulle et mettre des cales en cas de besoin. Il faut que la traverse de linteaux soit bien horizontale et que les rails soient bien droits. Ensuite on fixe le cadre au tableau à l’aide de vis en prenant soin tout d’abord de créer des trous pour accueillir les chevilles. Attention, on choisit ces vis (taille et type) en fonction des caractéristiques du tableau ou du dormant. Enfin on enlève les serre-joints. 

L’installation des rails de guidage horizontaux et du vantail 

Celle-ci est sans doute la plus facile, car on rattache juste les deux rails horizontaux avec les rails verticaux (en haut, des deux côtés du cadre et vers l’intérieur) à l’aide de vis ou de rivets (sans doute inclus dans le pack). Puis on stabilise ces rails avec la pige d’écartement, placée à leurs extrémités. Des équerres sont nécessaires pour une fixation solide. Deux autres équerres serviront à attacher solidement les rails horizontaux au plafond. Ici il est encore indispensable de se servir d’un niveau à bulle pour s’assurer de l’horizontalité et de perpendicularité des rails. On rallonge par la suite la pige (il suffit de glisser les deux extrémités) et on l’immobilise en la vissant au mur. On installe par la suite les panneaux en commençant par le bas et en prenant soin de mettre les retardateurs d’effraction. L’astuce ici est de vérifier constamment l’horizontalité des panneaux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *