Cuisine

Zoom sur l’industrie alimentaire

Le secteur alimentaire ou agroalimentaire est une industrie phare en France, tant en ce qui concerne le chiffre d’affaires généré, que les moyens matériels ou humains mis à contribution. Comment décrire ce marché en France ?

Industrie alimentaire française : généralités

A la première ligne de l’industrie française, l’agroalimentaire représente un vaste marché étant donné qu’il représente le débouché d’autres vastes branches, à savoir l’agriculture et la pêche. L’industrie alimentaire représente un ensemble d’activités de traitement de matières d’origine végétale ou animale, les transformant en biens de consommation destinés à l’alimentation humaine ou animale.

Les secteurs de l’industrie alimentaire

Ce domaine recouvre une très grande variété de produits et de types d’industrie. Une dizaine de secteurs d’activité le composent :

  • L’huilerie pour la production de graisses alimentaires végétales et animales, raffinées et brutes
  • La conserverie de produits de la mer (poissons, mollusques et crustacés) incluant la congélation et la surgélation, le fumage, la mise en conserve, la production de farines de poissons
  • La production d’amidon et de produits amylacés
  • La fabrication de produits de consommation animalière (animaux de compagnie et de ferme)
  • La conserverie de fruits et légumes ou leur transformation (confitures, jus, purées, soupes…)
  • La fabrication de boissons
  • Le secteur des produits laitiers (fromages, yaourts…)
  • La fabrication d’aliments préparés périssables, de desserts lactés, d’arômes alimentaires et de levures, de bouillons de viande, de poisson…
  • La conserverie de viande et autres préparations à base de viande (charcuterie, viande préparée en conserve…)
  • Le secteur de la boulangerie-pâtisserie et de pâtes alimentaires, les pâtisseries de conservation, les pâtes alimentaires en tout genre.

Quelques chiffres clés de l’industrie alimentaire française

Partout dans le monde, l’enjeu de l’agroalimentaire est de nourrir environ 9 milliards de personnes en 2050. Le secteur alimentaire demeurera donc à plus forte raison un secteur de forte compétition, et le principal domaine d’activité porteur de l’économie française. Pour l’heure, il représente toujours le premier secteur dans bien des aspects. En premier lieu, en ce qui concerne la création d’emplois, c’est le premier employeur des Français avec environ 500 000 travailleurs sur tout le territoire national, incluant les exploitations familiales et les entreprises (près de 16000). Il s’agit d’ailleurs aussi du secteur avec la plus forte implantation dans les territoires.

En termes de chiffre d’affaire, ces établissements et exploitations ont produit près de 200 milliards d’euros en 2020. L’agroalimentaire constitue un apport important pour la balance commerciale (plus de 6 milliards d’euros d’excédent commercial en 2020).

Les perspectives de l’industrie alimentaire française

Malgré une décélération en termes de productivité durant les périodes de pandémie du COvid-19, l’industrie agroalimentaire est davantage poussée par un développement massif et qualitatif des moyens. En plus du maintien des efforts d’amélioration des équipements et structures dans ce milieu, on y voit apparaitre les applications de l’industrie nouvelle, celle des technologies connectées notamment. Il s’agit d’une approche industrielle qui préconise une liaison plus concrète des installations physiques et des outils numériques d’analyse et de contrôle.

Même si certains acteurs de l’agroalimentaire auront sans doute encore quelque difficulté à gérer les nouveaux moyens technologiques, des entreprises de soutien comme ce prestataire sont engagées à soutenir les industriels dans leur appropriation et leur contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.